Jean-Louis Brunati METAMORPHIC

Jean-Louis Brunati METAMORPHIC

Présentation

                           

 

 

J'ai de tout temps été fasciné par le mystérieux pouvoir qu'a le monde sur nous. Comment peut-il engendrer autant de regards différents? Très tôt j'ai  eu le sentiment d'être un spectateur privilégié de l'étrangeté de la vie. Le monde est un cadeau… qui nous échappe à chaque instant. Ainsi entre (ou n'entre pas) le merveilleux dans la vie. Il entre et il sort. Pourtant au moment  même où tout semble nous filer entre les doigts nous pouvons en saisir une partie de l'énigme, en fixer quelque chose par les moyens de la peinture ou de la poésie. Ainsi nous pouvons approcher le silence étonnant des choses.

On croit que c'est le monde qui nous échappe mais c'est notre propre regard qui rend trop vite les armes et glisse sur les choses. Le monde, lui, est toujours à sa place là où il est; c'est pourquoi il s'agit de dérouter le sens habituel des images pour retrouver une autre harmonie qui s'impose à notre regard, celui-ci s'en trouve alors rafraîchi. Cela nous permet d'habiter le monde différemment.

Ma formation est en grande partie personnelle : j'ai commencé dans l'artisanat, la taille de pierre et la sculpture. Ensuite j'ai  éprouvé le besoin de travailler le dessin d'après nature puis la peinture à l'huile, à l'encre, à l'acrylique sur différents supports. Dans mon travail je combine des démarches parallèles et j'utilise successivement plusieurs techniques pour ouvrir des possibilités de bifurcation inattendues. Ce qui m'intéresse c'est ce qui me surprend puis m'attire vers l'inconnu. Mon principe est de ne  refuser aucune idée même si elle me paraît au premier abord saugrenue. Du moment qu'elle m' a traversé l'esprit je me dis qu'elle est mienne et que je dois la considérer avec sérieux, y réfléchir, l'expérimenter. C'est comme un devoir. Ensuite je peux en jouer comme je veux, en faire quelque chose ou rien.

Cézanne disait qu' « un artiste doit faire son œuvre comme l'amandier ses fleurs, la limace sa bave ». Je trouve son indication précieuse et cette formule dans son apparente simplicité me plait bien.



19/06/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres